Les sites de rencontre font aujourd’hui partie de notre vie quotidienne. Les premiers sites apparus en France ont déjà plus d’une vingtaine d’années. Depuis le début, la tentation était forte pour bon nombre d’entre nous de s’inscrire discrètement sur le site. Sachez que le discours a bien changé. Aujourd’hui, un site de rencontres pour tromper sa femme ou son mari (Jtetrompe.com, Netadultere.fr, PlanAdultere.fr) s’affiche sans complexe sur nos panneaux publicitaires. Nous pouvons donc légitimement nous poser la question de ce que signifie la fidélité aujourd’hui.

Pourquoi se trompe-t-on ?

Que vous soyez marié, pacsé, en concubinage ou même en couple, il existe un accord plus ou moins tacite sur la confiance en l’autre et donc à ne pas aller voir ailleurs. Pourtant, à en croire Maryse Vaillent, “la monogamie n’est pas naturelle pour l’être humain, mais uniquement dû à une convention culturelle”. Il reste à savoir pourquoi certaines personnes franchissent le pas :

  • Le manque de confiance en soi : Tromper l’autre, c’est simplement prouver qu’on peut exister sans lui.
  • Se sentir de nouveau attirant(e) : Avec le temps et les habitudes de la vie quotidienne, vous pouvez avoir l’impression que vous ne plaisez plus. En devenant infidèle, vous pourrez redécouvrir avec plaisir que c’est encore possible.
  • Aussi surprenant que cela puisse paraître, certaines personnes vont aller voir ailleurs pour être sûr qu’elles sont avec la bonne personne et que la monogamie est bien ce qu’elles recherchent.
  • Le manque de courage : Cela donnera une excuse à certain de mettre fin à une relation, sans avoir à donner trop d’explications.

L’infidélité n’est pas l’apanage des hommes.

Selon la dernière étude réalisée par l’institut Ifop, pas moins de 48 % des Françaises avouent avoir déjà été infidèles. Mais avant de se poser la question de pourquoi elles ont franchi le pas , il faut s’interroger sur ce qui se cache derrière ce mot infidélité.

Une femme peut considérer avoir été infidèle avec un simple baiser. Bien entendu, la plupart d’entre elles s’estiment être infidèles lorsqu’elles ont un rapport sexuel. Elles sont d’ailleurs 33 % avoir franchi le pas et avoir eu une relation sexuelle avec une autre personne que son (ou sa) partenaire habituel. Toujours selon l’Ifop, elles n’étaient que 21 % en 2001 et seulement 10 % dans les années 70.

Un autre type d’infidélité a fait son apparition avec l’avènement des smartphones et des réseaux sociaux. Il s’agit de l’infidélité “verbale”. Dans ce cas, ce sont les messages ambigus qui sont en cause. Il ne s’agit pas forcément de messages à caractère sexuel explicites et encore moins d’échange de photos. D’ailleurs, 45 % des femmes interrogées avouent avoir trompé virtuellement leur conjoint.

Enfin, seulement 23 % des femmes en couple déclarent qu’elles seraient prêtes à tromper la personne avec laquelle elles vivent au quotidien. Si l’on s’intéresse aux raisons qui pourraient les motiver à franchir le pas, nous obtenons les classements suivants :

  • L’attirance physique pour 62 % d’entre elles
  • Des sentiments pour 55 %
  • Le manque d’affection du ou de la conjointe pour 50 %

Il nous reste une dernière chose à explorer chez l’infidélité féminine : 38 % exercent une profession de cadre, contre seulement 29 % d’ouvrière.

Pour conclure sur cette étude, Mesdames, rassurez-vous, même si ce chiffre est en hausse, vous êtes encore très loin derrière les hommes qui avouent à plus de 48 % avoir déjà eu un liaison adultère avec une autre personne.

4.9/5 (10)

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.