La pandémie de la COVID 19 a augmenté la vulnérabilité de certaines couches de la société. Les sans-abris rencontrent plus de difficulté en cette période de crise sanitaire. Ils sont abandonnés et plus exposés aux virus. Les sans-abris ont vécu le confinement d’une manière rude et inhumaine. Délaissés et abandonnés à leur triste sort pour la grande majorité, le déconfinement a été une bouée de sauvetage pour eux. A l’approche de l’hiver, ils sont à nouveau dans la peur et l’appréhension.

La capacité des centres d’accueil

La grande inquiétude qui trouble encore plus l’horizon des personnes dans la rue est la capacité des centres d’accueil à l’approche de l’hiver. La COVID 19 et ses mesures de distanciation sociale réduisent considérablement la capacité d’accueil des refuges. Pour respecter la distanciation sociale, le nombre de personne qu’un refuge est en capacité d’accueillir normalement se voit considérablement réduit.  Les refuges et les maisons d’accueils sont la seule alternative des personnes sans-abris en hiver pour ne pas dormir dans la rue. C’est ainsi qu’elles peuvent bénéficier d’un gîte et d’un couvert au chaud en hiver.  La COVID 19 réduit la capacité des centres et des maisons  d’accueils en termes de pensionnaires.

Les milliers de sans-abris dans les rues des plus grandes villes du monde ne pourront plus trouver le gîte et le couvert aux lieux habituels. Cette situation inquiète les associations, les gouvernements mais plus encore les sans-abris. Dormir dehors par les nuits froides est une torture et un appel à  la mort. Les centres d’accueils et organisations chargés d’accueillir les sans-abris à l’approche de l’hiver sont sur le qui-vive. La COVID 19 réduit de manière considérable leur capacité d’accueil. Pour éviter la propagation du virus et son explosion en hiver, les mesures de distanciation sociales doivent être respectées partout.

Les approches de solutions

Certaines villes construisent des logements capables d’accueillir leurs sans-abris pendant l’hiver. A l’instar de Toronto, plusieurs grandes villes mettent en place des logements sociaux pouvant accueillir les personnes sans-abris en hiver. Des logements sont construits et aménagés pour accueillir les personnes en situation précaire pendant l’hiver. Les centres d’accueils se battent pour loger tous leurs pensionnaires.  Tout est mis en œuvre pour leur offrir un lit douillet et un couvert en cette période de grand froid qui approche. Pour respecter les mesures de distanciation sociales, des logements sociaux seront exploités, aménagés et construits dans plusieurs villes.

Il est hors de question d’abandonner ses citoyens à leur propre sort en cette période de crise sanitaire que traverse le monde. Pour respecter les mesures mises en vigueur pour ralentir et stopper le virus, des mesures sont prises pour offrir un toit aux sans-abris cet hiver. Des bâtiments spéciaux seront aménagés pour accueillir les personnes de la rue en cette saison froide. Les associations sont à pied d’œuvre pour offrir le nécessaire aux personnes démunis en cette saison froide et en pleine pandémie de la COVID 19. Tout est mis en œuvre pour qu’elles soient logées et nourrir cet hiver dans les conditions les plus humaines possibles et en respectant les mesures barrières de la COVID 19.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.