Votre crâne ne cesse de se dégarnir ? Votre calvitie s’agrandit de jour en jour ? Qu’importe votre souci, sachez que vous pourrez faire des implants de cheveux d’ailleurs, le pourcentage de survie des follicules implantés est plus de 94 %. Pour ce type d’intervention, les chirurgiens ne prennent pas en compte le facteur âge, mais il est tout de même intéressant d’avoir des explications sur le sujet.

L’âge pour l’implant de cheveux

L’implant cheveux pour qui ? En général, il n’y a pas de limite d’âge concernant la chirurgie esthétique capillaire. Donc, peu importe votre âge, vous pourrez faire une greffe de cheveux. Toutefois, il faut être majeur et en parfaite santé. Aussi, les spécialistes recommandent aux hommes d’avoir au moins 30 ans pour la stabilisation complète de l’activité hormonale. En effet, il est encore possible que la calvitie se poursuive. De même, si la transplantation capillaire est prématurée, les cheveux encore présents sur la zone greffée va avoir un cycle de croissance accéléré. D’ailleurs, il ne faudrait pas oublier que la chute de cheveux s’accentue au fur et à mesure que l’âge avance. Donc, les personnes qui sont encore trop jeunes pour ça peuvent refaire l’opération plus tard, quand une nouvelle zone de calvitie apparaît. Pour les femmes, la perte capillaire est plus tardive, et cela arrive souvent à l’avant du crâne. Quoi qu’il en soit, elles peuvent faire l’implant de cheveux à tout moment. Mais, il ne faut pas avoir des attentes trop réalistes, car cette opération ne crée pas de nouveaux cheveux, elle déplace seulement les cheveux déjà existants de la zone donneuse vers la zone chauve de la tête.

Les conditions de la greffe de cheveux

A part l’âge, il existe également des conditions pour la pose d’implants de cheveux. Cela ne peut se faire que si la zone donneuse est bien fournie et dense avec des follicules de qualité. Les greffons qui y sont prélevés ne peuvent pousser que s’ils sont prélevés avec leur bulbe. Pour un résultat joli à regarder, il faut considérer l’état de cette zone. De ce fait, il ne faut pas attendre d’avoir perdu tous les cheveux avant de penser à la greffe. En cas d’âge avancé, la densité peut être plus faible, et ça limite le nombre de greffons à prélever. Vous devrez encore savoir qu’en cas de calvitie trop avancée, la greffe capillaire ne peut se faire, et ce, qu’importe l’âge. La zone à couvrir est importante, et la zone donneuse peut ne pas suffire ainsi, le résultat peut être inesthétique.

 Les conditions liées aux comorbidités

implant capillaire
Crédits : Pixabay

Quand on prend de l’âge, on est sujet à présenter des comorbidités comme les pathologies cardiovasculaires que l’on traite avec des anticoagulants. Elles arrivent généralement après 50 ans, et elles comptent dans les limites du greffe de cheveux. Et encore, la vascularisation du cuir chevelu peut baisser en qualité avec l’âge, et ça limite la prise des greffons si l’intervention est tardive, après 70 ans. Néanmoins, précisons que des solutions existent, notamment des thérapies alternatives, pour freiner la perte de cheveux comme les traitements médicamenteux, la mésothérapie, le traitement par LED…

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.